La soirée du 24 avril a pris une forme légèrement différente de nos rendez-vous précédents : pour que toutes les générations dites "actives" soient bien représentées, une bonne douzaine de témoins se sont succédés pour nous partager chacun une expérience. Et pour les accompagner dans cet exercice personnel toujours intimidant, quatre jeunes animateurs ont donné à la soirée un rythme plus proche de celui auquel ils sont habitués.

Expérience concluante pour tous, si l'on en croit les évaluations recueillies, et particulièrement pour son climat de bienveillance et la diversité des expériences évoquées.

Rien de changé par contre pour le temps du repas partagé, en tables rondes : il reste un temps fort de chaque soirée, celui où chacun peut faire connaissance des autres participants et s'exprimer librement à partir d'un fil rouge : Dans une organisation de travail, comment trouver un équilibre entre engagement contractuel et gratuité ?

Je remercie les secrétaires bénévoles qui ont accepté de prendre quelques notes de ces échanges, dont voici les grandes lignes :

1. Gratuité 
-  Le don de temps est rarement source de rémunération pécuniaire ;
-  La reconnaissance dans ce que l’on fait peut être un moteur pour l’action, qu’elle soit rémunérée ou non, contractualisée ou non ;
-  Nous vivons dans une société où les rapports humains sont de plus en plus financiarisés, avons-nous perdu la notion de gratuité ?
-  Quand on parle de gratuité, on pense immédiatement bénévolat ;
-  La gratuité, serait-ce recevoir des autres plus qu’on ne donne ?
-  C’est une notion totalement personnelle, que chacun vit différemment ;
-  Se donner est une manière de vivre ;
-  L’engagement contractuel n’est pas associé a priori avec la gratuité ;
-  On retrouve de la gratuité, même contre rémunération
-  L’équilibre entre travail professionnel, activité bénévole et vie privée est difficile à trouver ; ça se discute avec le conjoint ;
-  Lien entre gratuité et éducation à l’engagement ?
-  Nous ne sommes pas tous égaux devant la rémunération ; Qu’en est-il du partage des richesses ? Comment ne pas être esclave de l’argent ?
-  Alliance et contrat.

2. Recherche du sens
-  On donne son temps quand on cherche du sens ;
-  Qu’est-ce que ça veut dire « faire un travail qui a du sens » ?
-  Il y a une différence entre travail et activité, mais on peut vivre son travail comme une activité. 

3. Liberté
-  Intelligence collective, économie collaborative ;
-  Les entreprises « libérées » ;
-  Le mouvement Bleu Blanc Zèbre

page1image1598448
4. Bénévole
-  Quel statut dans la société ?
-  Quel parcours professionnel et personnel ?
-  A quel moment le bénévolat peut-il remplacer le travail ?
-  Jusqu’où doit-on aller dans le bénévolat pour ne pas concurrencer la création d’emploi ?
-  Rôle des réseaux de bénévoles ;
-  Savoir dire merci, bienveillance à l’égard des bénévoles ;
-  Responsabilité civile et pénale parfois lourde pour les dirigeants associatifs.